[Astuce Matos] Refroidir son CPU grâce au delid

Mon expérience du delid CPU avec le Core i7 7700k

Les derniers CPU Intel Core i7 chauffent trop

C’est un fait, depuis plusieurs générations, les processeurs Intel Core i7 font office de chauffage à la maison. J’en ai fait les frais lorsque j’ai acheté en août 2017 mon Core i7 7700k.

Ce processeur principalement est sujet à des hausses de température hallucinantes frisant parfois les 90 degrés lors des stress tests.

Dans ces conditions, c’est tout le PC qui en pâtit niveau températures et impossible dans ces conditions de songer au moindre overclocking. Vous reconnaîtrez que c’est un peu le comble pour un processeur de la gamme K justement censé être fait pour cela…

Mais pourquoi tu as chaud petit CPU ?

Ce phénomène paraît surprenant étant donné l’historique d’Intel en la matière qui plutôt que de faire de gros bonds en avant en terme de puissance a plutôt privilégié ces dernières années l’optimisation de l’efficacité énergétique de ses processeurs et donc de leur température.

La faute réside en fait dans un mystérieux choix d’un composant bas de gamme : la pâte thermique séparant le cœur du processeur (le DIE) de la coquille (HIS). Une pâte de piètre qualité, communément appelée “nutella” et posée parfois de manière non homogène sur la surface du DIE.

Core i7 7700k décapsulé

C’est simple, cette pâte ne permet pas de bien évacuer la chaleur contenue à l’intérieur de la coquille. Conséquence, même en ayant un bon ventirad sur le CPU, voire même du watercooling, le CPU chauffe trop de l’intérieur.

Option “sauna”

Pour ma part, je suis équipé d’un bon vieux Ventirad Noctua NH-U12P SE2 acheté en 2012 qui est encore tout à fait capable de refroidir des CPU récents. J’avais mis une bonne pâte thermique Noctua NT-H1 sur le processeur et je considère que mon boitier a une assez bonne évacuation de l’air chaud… et pourtant qu’est-ce que ça chauffait ! J’avoisinais les 80 degrés en jeu.

Le moindre overclocking du Core i7 7700k (4,5 Ghz par exemple) faisait planter le PC chez moi… En plein mois d’août, la chaleur émise était limite insupportable.

En lisant quelques avis sur le Net, j’ai vu que le Watercooling permettait d’atténuer cette chauffe (heureusement) mais vu l’investissement sur ce type de solution, j’avais trouvé que le rapport température/prix n’était pas si intéressant (avis perso là encore).

Et j’entendis parler du Delid

Toujours en faisant des recherches sur la toile, je lisais que le Delid apportait des bénéfices très intéressants en termes de baisse des températures. Pour être tout à fait précis, on parle en fait d’un delid / relid du processeur. Le delid consiste à décapsuler le processeur pour y changer justement la mauvaise pâte thermique dont je parlais au début de l’article. La dite pâte est remplacée par une pâte en général haut de gamme comme la Thermal Grizzly Conductonaut.

Le relid consiste à ré-encapsuler le processeur une fois la pâte changée. En effet, lorsque l’on a remplacé la pâte, il ne faut pas oublier de refermer la capot, un peu comme sur une voiture ! On met en général une colle de type silicone noir haute température pour bien recoller le HIS sur le PCB (la structure sur laquelle est fixée le DIE).

Est-ce risqué ?

On lit pleins de choses différentes sur le delid mais une chose est sûre c’est que la technique pour réaliser l’opération s’est extrêmement simplifiée. Avant, il fallait décapsuler le processeur avec une lame de rasoir (à cause de la colle), ce qui engendrait à la fois des risques pour la personne faisant la manip’ mais aussi bien sûr pour le processeur lui-même. Aujourd’hui, un outil très simple existe pour le faire quasiment sans risque (le risque 0 n’existant pas).

Il s’agit du Delid Die Mate de Der8bauer (marque allemande) : un outil permettant de décoller le HIS du PCB à l’aide d’un moyen de pression exercé par une vis.

Images du Delid Die Mate 2 issu du site du fabricant

Bon évidemment, il faut un peu de pratique car une fois le processeur décapsulé, il faut bien enlever l’ancienne pâte et appliquer correctement la nouvelle. Idem pour l’ancienne colle que l’on doit retirer pour en remettre une nouvelle sans que ça déborde…

Où qu’on delid ?

Séduit donc par le principe mais ne souhaitant ni acheter le matériel, ni effectuer la manip, je regarde si un tel service existe en boutique informatique. Et là je dois dire que je ne trouve pas grand chose hormis le site Grosbill qui propose le service dans sa boutique Paris 13ème mais à un tarif que j’estime un peu élevé car plus cher que l’acquisition du matériel (59€). Pour plus d’infos sur ce service, consultez leur page dédiée.

Continuant encore et toujours mes recherches, je tombe sur un topic du forum Hardware.fr où une personne propose un tel service pour un coût dérisoire de 20€. Les avis étant positifs sur son service, je prends contact avec lui et l’on convient d’un rendez-vous le lendemain (rapide !).

L’opération se fait chez lui (région parisienne mais on peut aussi lui envoyer le CPU via La Poste) dans une ambiance tout à fait sympathique et je ne vois même pas le temps passer pour être honnête (15-20 min). Le gaillard sait très bien ce qu’il fait et le fait avec soin ! Il remet le CPU ré-encapsulé dans le slot de la carte mère et me conseille d’attendre 24h que la colle sèche. Rapide, efficace et agréable 🙂

Alors ça chauffe moins ?

Le lendemain, ni une, ni deux, je rebranche tous les composants et pose une petite couche de pâte thermique sur le processeur avant de remettre le Ventirad (il y a bien une pâte à l’intérieur et à l’extérieur du processeur). J’allume l’ordinateur et croise les doigts…

Et là j’entends une explosion ! Non je plaisante, Windows s’allume bien, vous avez eu peur ? Moi je flippe toujours lors du “1er allumage” ! Donc comme tout démarre correctement, direction l’application Intel Extreme Tuning Utility pour regarder les températures. Et là 1ère bonne surprise, la température au repos est à 35°C ce qui est très correct !

Place au “stress test” où le CPU est sollicité durant 5 minutes à 100%. Rappelez-vous, avant Delid, mon CPU montait jusqu’à 80°C. Et bien là il dépasse à peine les 60°C soit 20 degrés de moins ! Je monte du coup les fréquences du processeur à 5 Ghz, le processeur monte à 65°C et le test passe sans problème.

Le gain est donc énorme avec un beau potentiel d’overclocking 🙂

Cool mais pour la garantie du processeur ?

Officiellement, le fait de décapsuler le processeur fait sauter la garantie. Maintenant, pour en avoir discuté avec la personne qui m’a fait le delid de mon Core i7 7700K, à moins que le SAV d’Intel s’amuse à décapsuler le processeur pour vérifier à l’intérieur, impossible pour eux de le voir d’un point de vue extérieur, le processeur aura strictement le même aspect.

Maintenant, c’est un risque à prendre mais vu le gain apporté niveau température, je me dis que ça assure aussi plus de longévité au processeur (car à l’usure, je ne pense pas que ce soit très bon pour au CPU de chauffer à 80°C tout le temps…). Et il ne faut pas non plus oublier qu’un CPU qui a été delid se revend mieux sur le marché de l’occasion.

D’ailleurs voici le lien vers le topic de “Fulltrickz” sur Hardware.fr si vous êtes intéressé(e) par le service. Vous pouvez le contacter de ma part (zefraggeur) !

 

Laisser un commentaire